×

Souhaitez-vous quitter le site ?

Vous allez quitter le site www.amgen.fr et être redirigé vers un site externe. Amgen France n'est pas responsable du contenu présent sur ce site.

×

Souhaitez-vous quitter le site ?

Vous allez quitter le site www.amgen.fr et être redirigé vers un site externe. Amgen France n'est pas responsable du contenu présent sur ce site.

Cardiologie : Pour la première fois, une biothérapie anti-cholestérol démontre une diminution des événements cardiovasculaires, première cause de mortalité dans le monde.

Dans une étude clinique portant sur plus de 27 500 patients dans 49 pays, une nouvelle biothérapie anti-cholestérol d’Amgen (de la classe des inhibiteurs de PCSK9) réduit les événements cardiovasculaires tels que les décès cardiovasculaires, l’infarctus du myocarde ou l’accident vasculaire cérébral.

C’est la première fois qu’un inhibiteur de PSCK9 démontre qu’en réduisant davantage le « mauvais » cholestérol, on diminue le nombre de décès et le pourcentage de personnes touchées par une complication cardiovasculaire.

A vos agendas !

Les résultats complets de l’étude FOURIER1 seront présentés lors du grand congrès américain de cardiologie ACC (American College of Cardiology) le 17 mars prochain à Washington au cours d’une session de «late breaking».

Cette étude vient renforcer l’intérêt médical de cette biothérapie, quelques semaines seulement après la publication d’une étude ayant démontré sa capacité à diminuer le volume de la plaque d’athérome. L’étude FOURIER est l’aboutissement d’un programme clinique international qui a inclus plus de 35 000 patients dans le monde dont 60% de patients européens.

A la différence de la majorité des autres pays européens, ce médicament n’est à ce jour pas disponible sur le territoire français. Les résultats de l’étude FOURIER vont apporter des preuves supplémentaires en vue de proposer une nouvelle alternative thérapeutique pour les patients non contrôlés par les traitements existants.

FR-NP-NPS-0217-045806