×

Souhaitez-vous quitter le site ?

Vous allez quitter le site www.amgen.fr et être redirigé vers un site externe. Amgen France n'est pas responsable du contenu présent sur ce site.

×

Souhaitez-vous quitter le site ?

Vous allez quitter le site www.amgen.fr et être redirigé vers un site externe. Amgen France n'est pas responsable du contenu présent sur ce site.

Lutte contre le cancer : de l’engagement aux actions concrètes.

Lutter contre le cancer est un engagement de tous les jours mené depuis de nombreuses années sur le plan thérapeutique, informationnel et organisationnel. Un engagement qu’il est important de saluer et de rappeler, notamment à travers des événements tels que la journée mondiale contre le cancer qui se tenait le 4 février dernier. Cet événement visait à informer le plus grand nombre pour mieux lutter contre cette maladie. Sous le slogan #JeSuisJeVais (#IAmAndIWill), l’événement invite chacun d’entre nous à mener des actions concrètes pour faire reculer la maladie1.

Mieux connaître et cerner le cancer

Le terme « cancer » englobe un groupe de maladies pouvant toucher l’organisme2. Elles sont caractérisées par un dysfonctionnement de certaines cellules : des cellules anormales se multiplient de façon rapide et incontrôlées3.

On parle d’un groupe de maladies car un cancer peut toucher n’importe quelle partie du corps2. Selon le dernier rapport de l’Institut National du Cancer (INCa), les cancers les plus fréquents en France sont ceux de la prostate, du sein, du côlon-rectum (gros intestin) et du poumon4.

Toujours selon les chiffres de l'INCa, 382.000 nouveaux cas ont été diagnostiqués en 20175. Le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) a quant à lui récemment estimé à 18,1 millions le nombre de nouveaux cas diagnostiqués dans le monde en 20185.

Oncologie : quelle évolution à l’horizon 2025 ?

Une récente étude prospective a identifié les nouvelles tendances, les changements majeurs et les adaptations de l’oncologie à l’horizon 20256. Voici quelques-unes des conclusions :

  • un patient de plus en plus engagé dans sa prise en charge
  • une santé de plus en plus connectée
  • une collaboration multidisciplinaire renforcée
  • une meilleure caractérisation des cancers
  • le développement de nouveaux traitements
  • l’intégration des soins de support

La lutte contre le cancer évolue et s’accélère

L’oncologie, la « science des cancers » également appelée cancérologie, a beaucoup évolué ces dernières années. Les progrès de la recherche ont permis d’améliorer le dépistage, de mettre au point de nouveaux traitements et de faire progresser le taux de guérison des patients atteints de cancer7. Entre 1989 et 2005, la survie est, par exemple, passée de 72 à 94 % pour les cancers de la prostate8.

  • Explorer de nouvelles voies de traitement en oncologie

Les travaux de recherches sur le cancer ont permis de faire avancer les connaissances et d’identifier de nouvelles voies de traitement9. L’un des meilleurs exemples est sans aucun doute l’immunothérapie. Étudié de longue date, ce traitement innovant est en passe de bouleverser la prise en charge des cancers10. Son concept : utiliser le système de défense de l’organisme, le système immunitaire, pour cibler et tuer les cellules cancéreuses10. Concrètement, des médicaments ont été mis au point pour que les cellules cancéreuses soient reconnues comme des « envahisseurs » par les cellules immunitaires et puissent ainsi être détruites.

  • Développer de nouveaux modes d’administration

La façon d’administrer les traitements est également à l’étude en oncologie. Tous les regards se tournent actuellement vers les nanomédicaments et leur mode d’administration révolutionnaire. Les principes actifs sont encapsulés dans des particules infiniment petites, ce qui présente des avantages non négligeables11. Premièrement, les principes actifs sont mis à l’abri des agressions pour leur permettre d’atteindre leur cible. Deuxièmement, l’encapsulation permet aussi de protéger l’organisme du médicament qui n’est pas supposé agir n’importe où. L’enjeu est ici de réduire les risques d’effets secondaires, motifs récurrents d’arrêt d’un médicament.

  • Analyser les « données de vie réelle » pour améliorer la prise en charge

De nouvelles « armes » contre le cancer sont aujourd’hui disponibles et les travaux de recherche ne s’arrêtent pas là. Après les données expérimentales, les chercheurs portent un grand intérêt aux « données de vie réelle ». Elles ont pour vocation à refléter la pratique courante, la « vraie vie ». Leur analyse permet d’obtenir des informations précieuses pour améliorer la prise en charge des patients (conditions de prescription, associations de médicaments les plus fréquentes, réponses aux traitements…)12 13.

C’est dans cette optique que quatre laboratoires internationaux ont noué un partenariat avec l’Intergroupe Francophone du Myélome (IFM) pour mettre en commun leurs données de suivi et lancer le programme EmmY. Le but est d’optimiser le traitement des patients atteints de myélome multiple, un cancer du sang aussi appelé « maladie de Kahler » qui affecte les globules blancs de la moelle osseuse. Cette quantité d’informations considérable va permettre d’en apprendre plus sur le parcours de soin des patients afin d’optimiser les traitements et d’améliorer le taux de survie. Cette analyse, qui sera menée à bien courant 2020, s’avère essentielle pour mettre en place les futures recherches sur une pathologie qui compte environ 5 000 nouveaux cas par an en France.14

  • Accompagner les patients dans leur parcours de soins

Au-delà des progrès thérapeutiques significatifs de ces dernières années, l’oncologie connaît une révolution profonde. La prise en charge d'un cancer ne s'arrête pas au traitement de la seule maladie, mais tend aussi à préserver ou améliorer la qualité de vie de la personne malade15. On parle de soins oncologiques de support.

  • Soutenir la recherche via le partenariat avec MATWIN

Afin de soutenir les jeunes chercheurs, la plateforme MATWIN, filiale d’Unicancer, a mis en place un programme national de soutien à l’innovation précoce dans la sphère oncologique. Ce partenariat qui regroupe plusieurs laboratoires ainsi que des cancérologues partenaires d’Unicancer a pour but d’accompagner les jeunes chercheurs dans leurs projets à long terme. Ces derniers sont amenés à présenter leur projet à un comité qui rassemble des experts de la R&D et des scientifiques renommés. S’ils sont sélectionnés, ils bénéficieront par la suite d’un accompagnement dédié et d’un réseau pour pouvoir mener à bien leurs projets.16

Amgen, acteur engagé dans la lutte contre le cancer

La lutte contre les cancers est une de nos priorités. Depuis 40 ans, nous concentrons nos efforts pour apporter des solutions efficaces aux patients atteints de maladies graves. Pour cela, nous investissons 20 milliards de dollars dans la recherche et le développement de molécules innovantes.

Au-delà de la prise en charge thérapeutique du cancer, nous nous impliquons auprès des patients tout au long de leur parcours de soins. Cet engagement est illustré par des projets menés communément avec les acteurs du système de santé pour développer des solutions telles que l’hospitalisation à domicile en oncologie. Ces projets s’inscrivent également dans la démarche d’optimisation de la valeur délivrée au patient - la VBHC.

Nous menons également des campagnes de sensibilisation, par exemple dans le cadre de Mars Bleu, mobilisation pour le dépistage du cancer colorectal.

Des partenariats avec des associations de patients et des patients experts sont également mis en place pour informer, sensibiliser et soutenir les patients et leurs proches lors du cancer à travers différents supports. Cette année, pour la deuxième année consécutive, les Journées Supporters s’invitent, partout en France, dans les établissements de santé.  Une occasion pour nous et l’AFSOS (Association Française des Soins Oncologiques de Support) d’informer les français sur les soins de support pendant et après le cancer..

Références :

  1. Union for International Cancer Control (UICC). World Cancer Day. En ligne : https://www.worldcancerday.org/ (consulté le 30 janvier 2019).
  2. Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Cancer. En ligne : https://www.who.int/topics/cancer/fr/ (consulté le 30 janvier 2019).
  3. Institut National du Cancer (INCa). Le ou les cancers ?. En ligne : https://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Qu-est-ce-qu-un-cancer/Le-ou-les-cancers (consulté le 30 janvier 2019).
  4. Institut National du Cancer (INCa). Cancers : les chiffres clés. En ligne : https://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Qu-est-ce-qu-un-cancer/Chiffres-cles (consulté le 30 janvier 2019).
  5. Institut National du Cancer (INCa). Cancer : les chiffres clés. 6 février 2018. En ligne : https://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Qu-est-ce-qu-un-cancer/Chiffres-cles (consulté le 6 février 2019).
  6. Unicancer. La cancérologie en 2025. En ligne : http://www.unicancer.fr/cancerologie-2025 (consulté le 30 janvier).
  7. Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC). Dernières données mondiales sur le cancer : le fardeau du cancer atteint 18,1 millions de nouveaux cas et 9,6 millions de décès par cancer en 2018. Communiqué de presse N° 263. 12 septembre 2018.
  8. Fondation ARC. Le cancer en chiffres. Mis à jour le 28 septembre 2018. En ligne : https://www.fondation-arc.org/le-cancer-en-chiffres (consulté le 30 janvier 2019).
  9. Institut National du Cancer (INCa). Ce que l’on sait sur les cancers. Mis à jour le 18 décembre 2017. En ligne : https://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Regarder-les-cancers-autrement/Ce-que-l-on-sait-sur-les-cancers (consulté le 30 janvier 2019).
  10. Institut Curie. L’immunothérapie. 23 mars 2017. En ligne : https://curie.fr/dossier-pedagogique/immunotherapie-la-revolution-attendue-contre-le-cancer (consulté le 30 janvier 2019).
  11. Fondation ARC. Nanomédicaments : quelles perspectives en 2017 ? 24 novembre 2017. En ligne : https://www.fondation-arc.org/actualites/nanomedicaments-quelles-perspectives-en-2017 (consulté le 30 janvier 2019).
  12. Arielle Fontaine (HAS) & Citizen press. Médicaments : une évaluation rigoureuse et scientifique par la HAS. Le Webzine de la HAS. 15 novembre 2018. En ligne : https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2881105/fr/medicaments-une-evaluation-rigoureuse-et-scientifique-par-la-has (consulté le 30 janvier 2019).
  13. B. Bégaud, D. Polton, F. von Lennep. Les données de vie réelle, un enjeu majeur pour la qualité des soins et la régulation du système de santé - L’exemple du médicament. Rapport réalisé à la demande de Madame la Ministre de la santé Marisol Touraine. Mai 2017. 105 pages.
  14. Science et Avenir. Une première base de données collaborative pour le myélome multiple.04 décembre 2018. En ligne : https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cancer/une-base-de-donnees-collaborative-pour-le-myelome_129933 (consulté le 13 février 2019).
  15. Institut National du Cancer (INCa). Qualité de vie – Soins de support. En ligne : https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Qualite-de-vie (consulté le 30 janvier).
  16. Unicancer. Appel à candidatures pour la session 2019 du programme MATWIN. En ligne : http://www.unicancer.fr/professionnels-sante/appels-projets/appel-candidatures-pour-session-2019-du-programme-matwin (consulté le 13 février 2019).