Souhaitez-vous quitter le site ?

Vous allez quitter le site www.amgen.fr et être redirigé vers un site externe. Amgen France n'est pas responsable du contenu présent sur ce site.

Actualités

Biomarqueurs : avenir de la médecine de précision contre les cancers ?

amgen-day

Les connaissances scientifiques sur les cancers ont considérablement progressé ces dernières années1,2. Nous savons aujourd’hui qu’il n’existe pas un cancer par organe, mais une multitude de sous-types qui peuvent être identifiés à l’aide de certains biomarqueurs et ciblés par de nouveaux traitements : des traitements de médecine de précision1,3,4.

Qu’est-ce qu’un biomarqueur ? Quel est l’intérêt de ces marqueurs dans la lutte contre les cancers ? Pourquoi jouent-ils un rôle clé dans le développement de la médecine de précision ?

Notre article apporte des réponses à ces questions avec le Pr Fabrice Barlesi, Directeur Général du centre de lutte contre les cancers Gustave Roussy, de Laure Gueroult-Accolas, Fondatrice de l’association Patients en Réseau, et de Nathalie Varoqueaux, Directrice Médicale d’Amgen France.

Qu’est-ce qu’un biomarqueur ?

Un biomarqueur est une caractéristique mesurable avec fiabilité et précision qui peut être utilisée comme indicateur d’un processus biologique normal au sein de l’organisme, d’un processus biologique liée à une maladie, ou de la façon dont le corps réagit à un traitement5,6,7.

Pr Fabrice Barlesi, directeur général de l’institut Gustave Roussy, donne des exemples : « Un biomarqueur peut être une caractéristique clinique comme l’âge, le sexe ou l’indice de masse corporelle. Il peut s’agir d’une caractéristique biologique comme le taux sanguin de l’antigène tumoral CA 15-3 et de l’antigène carcino-embryonnaire. Un biomarqueur peut aussi être une caractéristique radiologique, comme le nombre d’organes présentant une tumeur, ou une caractéristique tumorale telle que la surexpression d’une protéine spécifique ou une caractéristique génétique de la tumeur. »

Pr Barlesi poursuit en expliquant : « On cherche à relier ces caractéristiques à une conséquence pour le patient, comme un degré de réponse à un traitement ». La recherche de ces marqueurs peut donner des indications utiles aux professionnels de santé, notamment dans le cadre de la prise en charge d’un cancer5.

Quel est l’intérêt des biomarqueurs dans la lutte contre les cancers ?

Laure Gueroult-Accolas, fondatrice de l’association Patients en Réseau, explique qu’il existe notamment un « enjeu de dépistage et de suivi dans le cadre des cancers ayant une composante héréditaire ». Une mutation des gènes BRCA1/2, prédisposition génétique au cancer du sein ou de l’ovaire, peut par exemple être recherchée pour mettre en place le cas échéant une surveillance rapprochée8.

Les biomarqueurs peuvent non seulement être utilisés dans le cadre du dépistage et du diagnostic d’un cancer, mais peuvent aussi être utiles pour guider les choix de traitements3,6.

Comment les biomarqueurs peuvent-ils guider la prise en charge d’un cancer ?

« Il est important de distinguer deux types de biomarqueurs : les biomarqueurs pronostiques et les biomarqueurs prédictifs » explique le Pr Barlesi.

Les biomarqueurs tumoraux pronostiques sont utilisés pour prévoir l’évolution clinique de la maladie avant traitement ou dans le cadre d’un traitement standard9. Ils permettent de distinguer les patients à risque faible ou élevé de récidive, d’identifier les tumeurs particulièrement agressives, ou encore de reconnaître les situations nécessitant une surveillance accrue9.

Les biomarqueurs tumoraux prédictifs sont quant à eux utilisés pour prédire la réponse ou non à une thérapie donnée9. Ils peuvent notamment être étudiés pour identifier les patients pouvant tirer un bénéfice des nouveaux traitements dits de précision3,4.

Pourquoi certains biomarqueurs ont-ils un rôle déterminant dans le développement de la médecine de précision en oncologie ?

Depuis quelques années, l’arsenal thérapeutique contre les cancers s’enrichit progressivement de nouveaux traitements dits de précision : les thérapies ciblées et les immunothérapies spécifiques qui visent à bloquer ou corriger spécifiquement certains mécanismes impliqués dans le développement, la croissance et/ou la propagation de la tumeur2,10.

La recherche de biomarqueurs est l’un des piliers de la médecine de précision qui, contrairement aux traitements déjà en place comme la chimiothérapie conventionnelle, ne repose pas seulement sur l’endroit où est située la tumeur mais est également guidée par les caractéristiques moléculaires de la tumeur4,11.

Des tests de biomarqueurs, aussi appelés tests moléculaires, peuvent être réalisés pour rechercher au sein d’échantillons de tumeurs la présence ou non d’anomalies moléculaires pouvant être ciblées par un traitement de précision3,11. Ces tests peuvent par exemple permettre d’identifier une mutation, c’est-à-dire une modification dans la séquence d’un gène, et de savoir ainsi si le patient peut bénéficier ou non de l’action d’un traitement de précision donné3,4.

Où en est la médecine de précision en oncologie ?

Les premières thérapies ciblées ont été autorisées en France dans les années 2000 pour offrir de nouvelles possibilités aux patients présentant des cancers contre lesquels les traitements déjà en place n’étaient pas suffisants3,12. Depuis, le nombre de traitements de précision est en augmentation12.

« Aujourd’hui, 70 % des médicaments développés en oncologie sont des médicaments de précision13 » souligne Nathalie Varoqueaux, directrice médicale chez Amgen France, avant de revenir sur l’axe majeur de recherche et développement que constitue la recherche de biomarqueurs prédictifs de réponse lors du développement d’un médicament de précision.

« C’est un grand challenge pour nous, laboratoires pharmaceutiques, de pouvoir prédire la réponse des patients à nos innovations thérapeutiques. On constate une explosion des essais cliniques en oncologie axés sur la recherche de biomarqueurs prédictifs de réponse. En 2000, on était à 15 % des essais cliniques qui posaient cette question14. En 2018, 55 %14. Et aujourd’hui, on est probablement largement au-dessus des 60-70 %. (…) Nous générons des millions de données via les essais cliniques. Nous nous appuyons sur des plateformes technologiques qui nous aident à répondre à des questions complexes. »

Quels sont les défis à relever ?

Tous les patients atteints de cancer ne peuvent pas à ce jour avoir accès à la médecine de précision, car il n’existe pas toujours de traitement adapté aux caractéristiques de leur tumeur4,15. L’un des défis est d’élargir l’accès à la médecine de précision en développant de nouveaux médicaments contre de nouvelles cibles15.

La prescription de certains traitements de précision est conditionnée par les résultats de tests moléculaires, ou tests de biomarqueurs, qui permettent d’identifier les patients qui peuvent tirer un bénéfice de ces nouvelles molécules3,4.

Laure Gueroult-Accolas de l’association Patients en Réseau souligne d’une part « l’enjeu de rendre les tests de biomarqueurs accessibles à tous, quel que soit le lieu de soins », et d’autre part « l’enjeu de financement de ces tests ». Les tests font actuellement l’objet en France d’un remboursement dérogatoire, provisoire et partiel du fait de leur caractère innovant, ce qui peut constituer un frein à l’accès des patients aux innovations thérapeutiques16-18.

 


Références :

1Institut National du Cancer (INCa). Qu’est-ce que la médecine de précision ? En ligne : https://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Comprendre-la-recherche/La-medecine-de-precision/Qu-est-ce-que-la-medecine-de-precision (Consulté le 20/10/2021).
2Institut Curie. L’essor de la médecine de précision. En ligne : https://curie.fr/dossier-pedagogique/lessor-de-la-medecine-de-precision (Consulté le 20/10/2021).
3Institut National du Cancer (INCa). Médecine de précision : quels traitements ? Qui est concerné ? En ligne : https://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Comprendre-la-recherche/La-medecine-de-precision/Quels-traitements-Qui-est-concerne (Consulté le 20/10/2021).
4Institut National du Cancer (INCa). Qu’est-ce qu’un test moléculaire ? En ligne : https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Se-faire-soigner/Traitements/Therapies-ciblees-et-immunotherapie-specifique/Biomarqueurs-et-tests-moleculaires/Qu-est-ce-qu-un-test-moleculaire (Consulté le 20/10/2021).
5Haute Autorité de Santé (HAS). Test compagnon associé à une thérapie ciblée : définitions et méthode d’évaluation. Guide méthodologique. En ligne : https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2014-04/guide_meth_court_test_cpagnon_vd.pdf (Consulté le 20/10/2021).
6Fondation belge contre le cancer. Les biomarqueurs en cancérologie. En ligne : https://www.cancer.be/le-cancer/examens-m-dicaux/biomarqueurs/les-biomarqueurs-en-canc-rologie (Consulté le 20/10/2021).
7Afssaps. Les biomarqueurs, les produits de santé et l’Afssaps. Cahier d’acteur. 9 juin 2011.
8Institut National du Cancer (INCa). Prédispositions génétiques. En ligne : https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-du-sein/Facteurs-de-risque/Predispositions-genetiques (Consulté le 20/10/2021).
9Institut National du Cancer (INCa), Société française de sénologie et de pathologie mammaire (SFSPM). Rapport 2009 sur l’état des connaissances relatives aux biomarqueurs tissulaires uPA-PAI-1, , Oncotype DX™, MammaPrint® dans la prise en charge du cancer du sein. Collection Rapports & Synthèses. Novembre 2009.
10Institut National du Cancer (INCa). Médecine de précision : mécanismes d’action. En ligne : https://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Comprendre-la-recherche/La-medecine-de-precision/Mecanismes-d-action (Consulté le 20/10/2021).
11European Federation of Pharmaceutical Industries and Associations (efpia). Unlocking the potential of precision medicine in Europe – Improving cancer care through broader access to quality biomarker testing. 23 février 2021. En ligne : https://www.efpia.eu/news-events/the-efpia-view/statements-press-releases/unlocking-the-potential-of-precision-medicine-in-europe-improving-cancer-care-through-broader-access-to-quality-biomarker-testing/ (Consulté le 20/10/2021).
12Institut National du Cancer (INCa). Les thérapies ciblées dans le traitement du cancer en 2015. État des lieux et enjeux. Juillet 2016.
13Leem. Médecine de précision : en quoi accélère-t-elle le progrès thérapeutique ? En ligne : https://www.leem.org/100-questions/medecine-de-precision-en-quoi-accelere-t-elle-le-progres-therapeutique (Consulté le 20/10/2021).
14A. Vadas, T.J. Bilodeau, and C. Oza. Special Report: The Evolution of Biomarker Use in Clinical Trials for Cancer Treatments. The Journal of Precision Medicine. En ligne : https://www.thejournalofprecisionmedicine.com/the-journal-of-precision-medicine/special-report-the-evolution-of-biomarker-use-in-clinical-trials-for-cancer-treatments/ (Consulté le 20/10/2021).
15Institut National du Cancer (INCa). Médecine de précision : et demain ? En ligne : https://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Comprendre-la-recherche/La-medecine-de-precision/Et-demain (Consulté le 20/10/2021).
16Ministère des Solidarités et de la Santé. Le référentiel des actes innovants hors nomenclature de biologie et d’anatomopathologie (RIHN). En ligne : https://solidarites-sante.gouv.fr/systeme-de-sante-et-medico-social/recherche-et-innovation/rihn (Consulté le 20/10/2021).
17INSTRUCTION N° DGOS/PF4/DSS/1A/2018/101 du 16 avril 2018 relative aux actes de biologie médicale et d’anatomopathologie hors nomenclatures éligibles au financement au titre de la mission d’intérêt général d’enseignement, de recherche, de rôle de référence et d’innovation G03, aux règles de facturation de ces actes et aux modalités de délégation associées. En ligne : https://www.legifrance.gouv.fr/download/pdf/circ?id=43288 (Consulté le 20/10/2021).
18Direction Générale de l’Offre de Soins (DGOS). MERRI G03 Actes de biologie médicale et d’anatomopathologie Hors Nomenclatures. Document explicatif de la délégation 2018. En ligne : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/ahn_regles-delegation-merrig03_v1-1_20181205_pf4.pdf (Consulté le 20/10/2021).

FR-NPS-1121-00007-NOVEMBRE 2021

 

Back to Top